Objectif BPJEPS!

Comme vous avez pu le constater, j’ai été un peu absente du blog ces 2 dernières semaines! Tout s’est enchaîné durant les vacances de Noël, et pour cause : j’ai été acceptée pour commencer une pré-formation au BPJEPS AGFF, formation qui me trotte dans la tête depuis quelques temps. Voilà 2 semaines que je suis cette pré-formation et ce jusqu’au 3 Mai 2016.
Vous êtes curieux d’en savoir plus ? Allez, je vous dis tout dans cet article.

Le BPJEPS c’est quoi exactement ?
Commençons par le commencement! LE BPJEPS (le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport) créé en 2001, est un diplôme d’État homologué au niveau IV (je vous en avais déjà brièvement parlé ici ou encore ici) qui atteste de la possession des compétences professionnelles indispensables à l’exercice du métier d’animateur, de moniteur ou d’éducateur sportif. Il existe 25 spécialités sportives ou socioculturelles du BPJEPS comme les activités aquatiques et de la natation, les activités de cyclisme, de golf, de sports collectifs…
Pour ma part, j’ai choisi le BPJEPS AGFF (Activités Gymniques de la Forme et de la Force) mentions C « Forme en cours collectif » et D « Haltères, musculation et Forme sur plateau ».
Chaque spécialité du BPJEPS se compose de 10 UC (Unités Capitalisables), comprenez
« compétences ». Le diplôme est préparé en alternance soit par la formation initiale, l’apprentissage ou encore la formation continue. En France, de nombreux centres de formations sont répertoriés pour délivrer le diplôme : à Paris vous trouverez l’IMF, Global Training, la FNFDA, à Lyon l’École Supérieure Pierrefitte ou encore les différents CREPS en France… en clair, vous avez le choix. Mais le plus difficile n’est pas de trouver un centre de formation. Non le plus difficile est d’intégrer cette année de formation. Car pour débuter la formation au BPJEPS, il faut d’abord passer par la case « tests de sélection ». Et c’est là que tout se complique!

La traction, l'ennemie N°1 des filles bien souvent!
La traction, l’ennemie N°1 des filles bien souvent!

Comment accéder à la formation BPJEPS ?
– En amont des tests d’entrée :
Pour pouvoir vous présenter aux tests de sélection, il faut avoir en votre possession votre PSC1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1) et avoir réussi les TEP : Tests d’Exigences Préalables. Ces TEP sont des tests, organisés par le CREPS (pour ma part celui d’Île de France) selon les modalités définies par la Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS). Etant donné que je souhaite passer les 2 mentions (C et D) je dois passer plusieurs épreuves.
A savoir :
Pour la mention C « Epreuve forme en cours collectifs » : réussir à suivre un cours collectif en STEP et LIA.

Pour la mention D « Epreuve Musculation » : il y a 2 épreuves :
– Parmi 3 exercices : le Squat, le Développé Couché et la traction, je choisi un exercice puis un tirage au sort est effectué parmi les 2 restants.
Le test de Luc Léger qui est un test physique de course à pied conçu pour calculer la vitesse maximale aérobie, plus communément appelée la VMA.

Fractionné sur piste pour préparer le test Luc léger.
Fractionné sur piste pour préparer le test Luc léger.

– Les tests de sélection :
Une fois que vous avez validé ces TEP, vous avez tout ce qu’il vous faut pour accéder aux tests de sélection! Ils sont propres à chaque centre de formation. Mais généralement, ils comprennent une épreuve de musculation avec les exercices de Squat, Développé Couché, Traction avec un nombre de répétitions plus élevé, une épreuve de fitness, où le but est de suivre le cours de STEP et LIA comme aux TEP, mais avec un niveau plus important. Ces tests comportent également une épreuve écrite et orale pour contrôler notre motivation et connaître notre projet professionnel! C’est une fois que vous avez validé toutes ses épreuves que vous pouvez (enfin) être admis à la formation au BPJEPS AGFF…
Vous l’aurez compris, ce n’est pas de tout repos.

En quoi consiste cette pré-formation?
Pour me préparer au mieux à ces tests de sélection, j’ai choisi de suivre une pré-formation de 4 mois (du 6 Janvier au 3 mai) durant laquelle, je suis en cours 2 jours par semaine, le mercredi et vendredi, et en stage d’observation dans une salle de fitness le lundi et mardi à raison de 5 heures par jour.
Mes 2 journées en formation comprennent différentes « matières ». Bien évidemment il y a des cours pratiques, ceux de fitness et de musculation où le but est de s’entraîner et de préparer notre corps aux différentes épreuves. Puis il y aussi des cours théoriques, qui ont pour but de nous familiariser avec les différentes matières que l’on devra étudier durant l’année du BPJEPS. À savoir : anatomie et physiologie, législation, connaissances des publics…
Quant au stage en entreprise, il a pour but de me familiariser avec le monde du fitness et de la musculation, d’apprendre à connaître le fonctionnement d’une salle de sport. En clair, de passer de l’autre côté : ne plus être seulement adhérent mais bien professionnel du sport. J’ai débuté hier mon stage au Klay, un club de sport parisien. En une première soirée, j’ai pu accueillir les adhérents, me familiariser avec l’équipe, l’organisation, les différentes tâches à accomplir durant la soirée et à la fermeture du club. De cette manière, en 4 mois de stage, j’aurai déjà un bel aperçu du fonctionnement d’une salle de sport et un premier pas dans l’univers du coaching.

Un aperçu de l'étage de musculation au Klay!
Un aperçu de l’étage de musculation au Klay!

Pourquoi suivre cette pré-formation ?
Pour toutes ces raisons, j’ai décidé de suivre une pré-formation, afin de mettre toutes les chances de mon côté et préparer activement les différentes étapes nécessaires. Et cela me permet aussi d’avoir un aperçu pour l’année prochaine. Car là je n’ai que 2 jours de cours et que 10h de stage. Si je réussis les tests de sélection, le rythme sera beaucoup plus soutenu avec des journées de cours bien remplis et des heures de stage en entreprise plus importantes.

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aura peut-être donné l’envie de passer votre BPJEPS. Cela peut paraître compliqué en amont, mais une fois que vous vous êtes familiarisé avec les termes, que vous avez compris le mode de fonctionnement pour entrer en formation, cela paraît beaucoup moins effrayant! La seule chose, c’est que ces tests demandent beaucoup d’entraînement en fitness, en musculation et en course à pied (pour le test de Luc Léger). Avec une pratique rigoureuse, et une grosse dose de motivation, vous mettez toutes les chances de votre côté! Après ce n’est pas non plus quelque chose à prendre à la légère.

Le début d'une belle aventure!
Le début d’une belle aventure!

Tous les coachs que j’ai pu rencontrer ont bien insisté sur le fait que cette année sera riche, complète, avec un rythme intensif et peu de temps pour sa vie personnelle. Mais si cela peut me permettre d’atteindre ce rêve, cet objectif que je convoite depuis près de 2 ans, alors le jeu en vaut la chandelle!

On a qu’une vie, c’est donc le moment de tout donner!

2 comments on “Objectif BPJEPS!”

  1. C’est super! Tu as raison de te lancer dans cette aventure je ne doute pas que tu vas reussir avec toute ta motivation et tes entraînements!
    J’ai hate de suivre tes petites aventures, tu nous en parleras un petit peu??

    Bonne journée!

  2. Bienvenue dans le monde merveilleux du BP JEPS! J’ai été diplômée l’été dernier donc je ne peux que confirmer : un rythme intense, un corps (et un cerveau) mis à rude épreuve pendant 1 an… Mais le jeu en vaut laaargement la chandelle 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *