J’ai découvert l’Antigravity!

Il y a quelques mois j’ai découvert l’Antigravity : une nouvelle technique de fitness aérien, combinant des mouvements de yoga, Pilates et renforcement musculaire. Moi qui suis plutôt intéressée à la base par tout ce qui est cardio, renfo et muscu, j’étais assez dubitative au début sur ce que pouvait m’apporter ce cours. C’est au fur et à mesure, en enseignant et pratiquant l’Antigravity, que j’ai compris tout ce que cela pouvait m’apporter, aussi bien physiquement que mentalement !
C’est pourquoi j’ai souhaité aujourd’hui vous en parler ici !

1) Qu’est-ce que l’Antigravity ?
Comme je vous le disais en introduction, il s’agit d’une technique de fitness aérien unique, à la fois ludique et thérapeutique, permettant de travailler l’agilité, la flexibilité et la force grâce à des exercices en suspension.
Votre partenaire ? Le hamac. Un tissu soyeux qui agit comme système de soutien, vous assurant sécurité et résistance. Ce support externe vous permet de réaliser de nombreux exercices combinant des mouvements de Yoga, Pilates ou encore de renforcement musculaire, afin de soulager vos articulations et d’aligner parfaitement votre corps de la tête aux pieds.
Durant le cours d’une heure, vous enchaînerez des inversions (suspendu par le hamac tête en bas), mais aussi des séquences de mobilité synchronisant mouvement et respiration, des exercices d’étirement de la colonne ou encore des positions où le hamac réalisera un massage profond sur différentes zones de votre corps.

2) À l’origine ?
Cette technique a vu le jour dans les années 90 aux États-Unis. Son créateur : Christopher Harrison, un ancien gymnaste et danseur de Broadway, qui après s’être blessé sévèrement aux genoux, a puisé dans son passé et la découverte du Pilates pour créer une technique d’un nouveau genre. Persévérant et surtout passionné, Harrison a réussi au fil des années à mettre au point un dispositif aérien, accessible à tous, permettant d’explorer son corps dans l’espace, sans aucune compression au niveau de la colonne vertébrale.
De nombreuses sociétés/compagnies (pour ne citer que le Cirque du Soleil) font aujourd’hui appel au travail de Christopher Harrison, afin d’améliorer la condition physique de leurs athlètes ou simplement comme performance lors de représentations ou d’évènements promotionnels.

Photo par Manny Seguin

3) Les bienfaits ?
Ils sont nombreux, à commencer par un étirement complet de la colonne vertébrale. Lors des inversions, c’est-à-dire suspendu par le hamac, tête en bas et bras relâchés, votre colonne vertébrale n’est soumise à aucune compression permettant de créer petit à petit de l’espace entre vos vertèbres.
Mais les bienfaits ne s’arrêtent pas là :
– amélioration de sa posture,
– augmentation de la flexibilité musculaire
– libération des tensions musculaires grâce à des techniques d’automassages (par le biais du hamac)
– renforcement musculaire
– augmentation de la mobilité articulaire
– action sur nos systèmes endocriniens, lymphatiques ou encore digestifs (grâce aux inversions)
– amélioration de l’estime de soi

Chaque exercice proposé lors d’une séance agit d’une manière ou d’une autre sur notre corps. L’ensemble vous procurera bien-être, apaisement et détente de votre corps et de votre esprit.

4) Ce que m’a apporté l’Antigravity ?
Une meilleure posture et surtout un soulagement au niveau du dos. Après être tombée en juillet, j’ai ressenti tout au long du mois d’août différentes gènes, que ce soit entre les omoplates ou le long de ma colonne. En plus de mes séances de kiné (bien nécessaires), la pratique régulière des inversions notamment m’a permis de réaligner mon corps, de prendre le temps de me détendre et également de soulager les tensions accumulées suite à ma chute. Certains exercices permettent également de soulager les articulations, qui sont actuellement mises à rude épreuve avec la prépa marathon.
Moi qui ne suis pas (encore ?) une adepte du yoga ou du pilates, je peux clairement dire que l’Antigravity me fait du bien.
Ça change de ma routine sportive et cela me permet de prendre soin de mon corps.
Selon moi, cette séance ne remplace pas une séance de stretching ou de renforcement musculaire ciblé, mais c’est un très bon complément.

Photo par Manny Seguin

Que vous vous sentiez l’âme d’un acrobate, ou que vous ayez simplement envie de lester les tensions accumulées, de vous étirer ou encore de soulager vos articulations, essayez l’Antigravity ! Une expérience unique garantie.

Actuellement retrouvez les cours d’Antigravity au KLAY, et très prochainement dans d’autres salles à Paris !

Crédits photo par Manny Seguin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *