Courir oui! Mais avec quelle appli?

Je n’ai pas l’habitude de courir avec mon téléphone et pour être honnête ça me saoule. C’est lourd, c’est grand, il y a toujours les fils qui se baladent et un brassard au bras un peu gênant… Pourtant, j’aime courir en musique comme beaucoup mais pour ça je préfère mon iPod shuffle : beaucoup plus pratique. Pour le reste, je cours avec ma montre GPS Garmin qui me permet de connaître mon chrono, mon allure, la distance, ou mes temps/intervalles lorsque je fais des séances de fractionné.
Ceci étant, j’ai voulu tester 5 applications de running pour comparer leur fiabilité entre elles, par rapport à ma montre et me faire ma propre opinion à ce sujet, afin de confirmer (ou non) les retours sur ces fameuses app.

 
Celle que tout le monde connaît : RUNKEEPER
Ultra-connue, c’est la 1ère app que j’ai testée/essayée. Elle permet l’enregistrement de sessions sportives en tout genre : course à pied, vélo, ski, natation, football, basket…
Au départ je l’ai testé parce que ma partenaire d’entraînement courait avec et qu’on voulait suivre mutuellement nos séances. Outre l’option GPS, votre chrono, l’allure, les kms parcourus ou encore votre rythme actuel et vos calories qui s’affichent à l’écran, le gros point positif de Runkeeper c’est la possibilité de créer vos propres entraînements. Je vous l’avoue : l’échauffement ne doit pas dépasser les 5min, ou alors vous êtes obligé de l’inclure dans vos intervalles et de créer intégralement l’entraînement. Une fois la session créée, on peut la retrouver et la planifier en un clic et même la partager par AirDrop (très utile quand on court à 2 ou à plusieurs pour partager la séance du jour).
En courant, le prochain intervalle est indiqué par un bip et une voix. Il n’est donc pas nécessaire de sortir son téléphone de sa poche ou de son brassard. Encore faut-il courir avec des écouteurs!
Sur l’écran que vous ne voyez pas puisqu’il est accroché à votre bras, il est affiché
les informations nécessaires mais vous pouvez switcher et passer sur l’écran « intervalles » où est indiqué votre entraînement et là où vous en êtes.
Une fois votre activité terminée, un écran « résumé » indique le parcours sur une carte, vos kms courus, la durée, l’allure moyenne et vos calories. Si vous désirez partager cette session sur les réseaux sociaux, Facebook ou Twitter, vous pouvez. Vous n’avez plus qu’à enregistrer et retrouver votre séance sur leur site.
On peut exporter nos séances au format gpx, créer des itinéraires, importer des sessions au format gpx ou tcx depuis notre ordinateur.

runkeeper_screenshots

Mon avis : une application bien pensée, assez fournie et gratuite mais je trouve assez lente sous Android. Notamment lorsque je souhaite afficher les notifications (commentaires, likes…). En courant, le start/pause est pratique à enclencher, mais comparée à ma montre ou même à des distances de courses officielles la fiabilité du GPS est à revoir. Les résultats obtenus sont souvent bien au dessus.

Les points + : la gratuité, la programmation de sessions, les statistiques détaillées
Les points – : l’application ralentie, le GPS pas toujours très fiable, le site en anglais.

 
Celle qui a le plus d’amis : NIKE + RUNNING
Cette application développée par Nike est exclusivement réservée aux entraînements de course à pied. Mais Nike mise sur un autre facteur très important aujourd’hui quand il s’agit de Running : la communauté. De plus en plus de coureurs utilisent Nike + Running, il est donc plus motivant de courir pour défier ses amis. L’onglet « Défis » est d’ailleurs réservé à cet usage.
L’utilisation de l’application est assez intuitive et bien pensée. A chaque lancement de l’application sont affichés les kilomètres parcourus pendant le mois, le total de course, votre allure moyenne, et le nombre de NikeFuel. Cette unité propre à Nike est une autre particularité de l’application et à tous les produits Nike. Ce nombre de fuel est calculé en fonction de l’effort, intense ou non.
Le partage sur les réseaux sociaux est très accessible. Vous pouvez annoncez sur Facebook votre prochain run afin de recevoir les encouragements de vos amis en temps réel. A chaque fin de course, vous avez la possibilité de partager votre course sur Facebook, Twitter pour Android et aussi sur Instagram pour la version iOS. Vous avez même la possibilité d’enregistrer votre paire de running.
Au delà de l’aspect social, pas grand chose. Il n’est pas possible de créer des séances de fractionné. Ce n’est donc clairement pas une application suffisamment poussée pour les runneurs qui souhaitent améliorer leurs performances et travailler le cardio.

nike_sreenshots

Mon avis : une application facile à manipuler en courant, si vous ne verrouillez pas votre écran. L’affichage de la carte se fait dans le coin en haut à gauche, sinon vous ne verrez d’affiché que le chrono, la distance parcourue et l’allure. Avant la course, il faut régler quelques paramètres (voix, musique). Niveau GPS, la distance est plutôt fiable comparée à ma montre GPS.
Cependant je trouve que l’application sous Android bug pas mal, et qu’elle est moins bien développée que sous Apple (étonnant?!). Simple exemple : le partage sur Instagram est exclusivement réservé aux utilisateurs iOS. Je n’ai jamais eu de réponses à mes tweets sur une éventuelle MAJ de l’application à ce niveau.
Depuis peu, il est possible de connecter notre montre TOM-TOM ou Garmin sur l’app. afin d’enregistrer la totalité de nos runs. Cela compense donc l’impossibilité d’exporter ou d’importer des fichiers gpx, tcx.
Cependant cette compatibilité mérite encore quelques améliorations : les distances enregistrées ne correspondent pas 1 fois sur 2 à ce que j’ai couru. Et depuis ce couplage/MAJ l’application met un temps fou à charger mes données…

Les points + : la communauté, le système de trophées, le récapitulatif par mois
Les points – : les nombreux bugs sous Android, l’impossibilité de créer des entraînements (fractionné), la lenteur de l’app.

 
Celle qui fait très pro : RUNTASTIC
L’application la plus utilisée aujourd’hui est bien Runtastic. Si vous souhaitez utiliser une bonne application, complète, il vous faudra cependant débourser quelques euros. L’app. en version gratuite est limitée mais ergonomiquement bien pensée. J’étais déjà habituée à Runkeeper lorsque j’ai voulu tester Runtastic et j’ai eu très rapidement une préférence pour cette dernière. J’utilise aujourd’hui la version pro car l’application n’offre que très peu de possibilités en version gratuite.
Pour ceux qui aiment courir en musique, il y a un lecteur intégré et qui peut être relié à votre bibliothèque. Le suivi de vos performances est basique sur la version gratuite (temps, distance, vitesse moyenne avec un suivi GPS et le nombre de calories dépensées), mais beaucoup plus poussé en version pro.
Contrairement à Runkeeper ou Nike +, l’aspect social est quasiment inexistant : aucun classement et aucun défi! Vous pouvez toujours être encouragé en temps réel si vous le souhaitez, par vos amis via Facebook et partager votre parcours et vitesse, comme sur Nike +.
Le gros plus de la version Pro pour ceux qui aiment en musique est la PowerSong. Une baisse d’énergie pendant votre run ? Déclenchez votre chanson préférée préalablement enregistrée qui saura vous redonner le coup de boost qu’il vous faut!

runtastic_screenshots

Mon avis : une application claire, belle et plutôt facile à manipuler en courant malgré un verrouillage de l’écran automatique et pas toujours très simple à déverrouiller. Runtastic en version pro est très détaillée et complète. Idéale pour s’entraîner et progresser avec des séances de fractionné fiables au niveau du GPS.

Les points + : une application ergonomique, la programmation de sessions, les statistiques détaillées (version PRO)
Les points – : une version gratuite très limitée, peu de dimension sociale

 
Celle qui devient tendance : STRAVA
Originalement créée pour les cyclistes, Strava est aujourd’hui utilisée pour la course à pied! Outre l’interface très simple d’utilisation, Strava se démarque des autres applis par son système de segments, c’est-à-dire un tracé, un parcours que tout utilisateur peut créer (autant de fois qu’il le souhaite). Une fois créé, Strava regroupe les segments parcourus et réalise des classements de temps sur chaque segment. La personne qui arrive en tête du classement est nommée King Of the Mountain (référence au meilleur grimpeur en cyclisme). En plus de pouvoir se comparer à d’autres sur un même parcours, et donc de progresser, cela peut vous permettre de rencontrer d’autres coureurs et de vous entraîner ensemble, sur un même segment!
Toujours d’un point de vue social, Strava organise chaque mois différents challenges afin d’accroître la communauté. Vous avez ainsi la possibilité de participer à différents challenges chaque mois. Pas de cadeaux physiques à gagner, mais au delà de votre satisfaction personnelle vous remporterez des badges numériques qui vous permettront d’augmenter votre collection de trophées virtuels.
Tout comme sur Nike + Running, vous avez la possibilité d’enregistrer la paire de chaussures avec laquelle vous courrez et de voir ainsi combien de kilomètres vous aurez parcourus.
Hélas au contraire de Runkeeper ou Runtastic Pro, l’application Strava ne permet pas de créer nos propres entraînements ou séances de fractionné.

strava_screenshots

Mon avis : une application facile à manipuler en courant, si vous ne verrouillez pas votre écran. Niveau GPS, la distance est plutôt fiable comparée à ma montre GPS. Cependant l’application ne me permet pas de réaliser des séances de fractionné.

Les points + : le système de segments, les statistiques détaillées, les challenges
Les points – : l’impossibilité de créer des entraînements, l’utilisation réservée à la course à pied ou le cyclisme

 
Celle qui vous coach: MICOACH d’ADIDAS
J’avoue l’avoir moins testée que les autres. Créée par Adidas, Micoach vous accompagne dans vos footings et entraînements plus intenses. Vous pouvez écouter votre musique préférée pendant que vous êtes guidé(e) lors de votre séance d’entraînement. Pour ceux sponsorisés par Adidas de la tête aux pieds, vous pouvez connecter votre cardio-fréquencemètre afin de connaître votre fréquence cardiaque et d’obtenir d’autres informations.
Micoach ne s’utilise pas uniquement pour la course à pied, puisqu’elle propose un grand nombre de plans d’entraînements gratuits, vous offrant ainsi de nombreuses possibilités sur un large choix de sports. Même si l’interface est assez sobre, elle est facile d’utilisation et surtout vous avez accès à de nombreuses statistiques (allure, altitude, intervalle à chaque km). Tout comme sur Nike + et Strava, vous pouvez enregistrer votre paire de chaussures de running.
Cependant le système est assez fermé : pas d’équipement Adidas, pas beaucoup de données à porter de main. Vous ne pouvez pas non plus exporter ou importer vos séances en GPX et la dimension sociale de micoach est inexistante, contrairement à Nike.

adidas_screenshots

Mon avis : une application très facile à manipuler en courant. Comparée à ma montre Garmin, la distance était la même à 10m près. Le GPS est donc plutôt fiable. Pour le reste elle ne se démarque pas suffisamment des autres, surtout d’un point de vue design et pratique, pour en faire une utilisation régulière.

Les points + : la gratuité, les statistiques détaillées, la variété des plans d’entraînements
Les points – : le système fermé, la dimension sociale inexistante, le design un peu vieillot

 
Celle que je choisirai : RUNTASTIC
Après plusieurs semaines de test et d’utilisation sur différentes séances de course à pied, si je ne devais choisir qu’une application parmi les 5, je garderai Runtastic : ergonomiquement la mieux pensée, la plus « jolie » et la plus poussée en version PRO. Si vous n’avez pas envie d’investir dans une montre GPS au prix élevé, vous avez la possibilité de posséder de nombreuses données, de créer vos propres séances de fractionné et d’avoir un GPS fiable pour seulement 4,99€. Le partage sur les réseaux sociaux n’est pas à la hauteur de Nike+ ou Runkeeper mais pour moi ce n’est pas le plus important.
Néanmoins, je reste toujours convaincue que les montres GPS (Garmin, Tom-Tom ou encore Polar) sont beaucoup plus précises, pratiques et surtout plus pro que n’importe quelle application.
Tout dépend de l’utilisation que vous en faites! Le plus important est de trouver l’application ou la montre qui répondra à vos besoins, et à celui de vos baskets!

Keep Running!

8 comments on “Courir oui! Mais avec quelle appli?”

  1. Bonjour, est-ce que Runstatic permet de lire des traces de Openrunner? Peut-elle autrement dit service de Gps et lire des parcours d’autres runners ou trailers?

    1. Oui avec Runtastic vous avez la possibilité d’activer la géolocalisation et donc de faire GPS. Pour lire les parcours des autres runners, vous pouvez le faire sur le site Runtastic.com. Cependant il faut être « amis » avec eux, ou alors qu’ils aient un compte ouvert, mais parfois vous n’aurez pas accès à la carte du parcours, s’ils ont parametré cette option.

  2. Whaou ça c’est vraiment un article intéressant. Moi qui réflechi tout le temps à l’application je vais conserver entre Runtastic, Nike et Strava. Avoir ton avis également me permettre de faire un choix 🙂

    1. Merci pour le commentaire! Super contente que ça puisse t’aider. Après chacun à ses habitudes d’utilisations mais questions performance, fiabilité, Runtastic reste pour moi l’app la plus pro pour courir. Il faut juste investir quelques euros pour obtenir la version pro!

  3. Super intéressant. Et dépaysant. Me voilà sur une autre planète avec un langage clair et …. à des milliers de kms de moi…. Mias je suis je suis je suis….
    et de tout coeur avec toi dans cette aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *