Back to school!

Eh oui, ça y est, je suis de retour sur le blog! Car qui dit rentrée, dit reprise des bonnes habitudes, non ?
En tout cas après avoir mis cette vie de bloggeuse entre parenthèses pour me consacrer uniquement et pleinement à mon année de formation, j’ai décidé qu’il était temps de reprendre l’écriture et le partage de ma nouvelle vie professionnelle.
Même si vous me demandiez souvent quand je re-posterai des articles ou pourquoi le blog ne vivait plus, je ne regrette pas mon choix. J’ai voulu me donner à 100% tout au long de l’année, être la plus compétente possible pour mes coachés et je vous remercie d’avoir eu la gentillesse d’attendre et de patienter durant ces quelques mois.
Alors pour entamer ce mois de septembre et amorcer ce retour en force, j’ai souhaité revenir sur cette année, qui s’est clôturée de la meilleure des manières avec l’obtention de mon diplôme, mais qui n’a pas toujours était facile !

Il y a donc un an, je reprenais le chemin de l’école. 10 mois de formation pour préparer (et réussir) mon diplôme d’Éducateur Sportif/Coach Sportif, ou plus exactement mon BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport).
En effet après avoir suivi une pré-formation à la FNFDA, validé les TEP et les tests de sélectifs à la FNFDA, j’ai obtenu mon ticket pour un changement de vie professionnelle.
Retour (condensé) sur ces 10 mois de formation.

Septembre 2016
C’est la rentrée ! Comme tous les élèves, plus ou moins jeunes, tu es à la fois toute excité(e) de découvrir l’école, tes nouveaux « camarades » et de porter tes nouveaux vêtements (de sport) !
Et oui même à 30 ans, le 1er jour fait toujours cet effet-là. Même si tu sais que l’année va être difficile, tu es content(e) d’être là ! Et très rapidement le rythme s’accélère. Dès les 1ers jours.
Le 1er mois de formation, comprenant 5 jours à l’école par semaine est totalement dédié aux connaissances requises pour passer les EPMSP !
Les quoi ? Exigences Préalables à la Mise en Situation Pédagogique. En clair, il s’agit de la 1ère évaluation de l’année qui te permet de pouvoir exercer le métier de coach « stagiaire » durant l’année de ta formation. Tu ne peux pas passer outre si tu veux pouvoir réaliser les heures de stage que tu as chaque semaine. Grâce à la réussite de ces tests, chaque stagiaire peut ensuite faire la demande de la carte professionnelle provisoire auprès de la DRJSCS, (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale), et exercer légalement contre rémunération.
Vous l’aurez donc compris, nous sommes rapidement plongés dans le bain !

C’est parti pour 10 mois de formation!

Octobre 2016
À partir du mois d’octobre, le rythme sera découpé en 3 jours de formation à l’école, et 14 heures de stage en structure, c’est-à-dire pour moi, le KLAY, club de sport situé en plein cœur de Paris.
Lundi, mardi et jeudi je suis à l’école, près de 8h par jour (je passe la double-mention C &D, ceci explique cela), alternant connaissances en anatomie, physiologie, législation, théorie et pratique en en fitness et musculation… Et le mercredi matin et vendredi soir, je passe mes 7h au club. Plateau muscu, conseils sportifs ou sur comment utiliser telle machine, visite du club ect…
Il reste mes week-end pour travailler mes cours, préparer les projets de fin d’année, apprendre mon anat et ma physio et accessoirement si besoin et si le temps, aller courir un peu pour me défouler.
Durant cette année, j’ai mis clairement le blog et la course à pied de côté. Je n’ai participé qu’à 2 courses en tout début de formation. La course « Enfants sans cancer » fin septembre et les 10 km Nike début octobre. Le reste a été complètement dédié à mon année de diplôme.

Course NIke 2016

Novembre 2016
Les jours commencent à se raccourcir, la nuit tombe vite, trop vite et le travail s’accumule.
Il faut aussi pratiquer la musculation, car en début d’année nous avons des tests (oui encore) pratique. Traction, dips, développé couché et squat, la même que les tests de sélection mais avec un barème plus élevé. Ne rien lâcher !
Une des seuls moments festifs de cette fin d’année aura été mes 30 ans, fêtés avec bon nombre de mes amis et famille. Le temps d’un week-end, retour à une vie sociable et mode off activé côté formation.

Ne rien lâcher!

Décembre 2016
Same same… les jours se ressemblent et tout le monde attend avec impatience la semaine de Noël.
Je commence à donner mes premiers échauffements en cours collectifs, à prendre d’avantage part à la vie du club. Un peu plus d’assurance, davantage de connaissances aussi. Je prends mes marques petit à petit.
Il faut commencer à penser un peu plus sérieusement aux dossiers, à ne pas prendre de retard, car mine de rien, le mois de janvier sera vite.
N’ayant pas ma semaine entre Noël et le jour de l’An, j’ai tout de même réussi à obtenir 4 jours pour prendre le large. Une petite parenthèse qui m’aura permise de recharger les batteries au bord de la mer !

Janvier 2017
Nouvelle année, beaucoup de travail encore et petite prise de conscience : dans 4 mois aura lieu le 1er oral…
Je me remets vite au travail après ces 4 jours, les cours reprennent, la fatigue se fait sentir.
Le mois de janvier aura été assez difficile pour la plupart des gens qui suivent la formation. On commence à accuser le coup des 4 mois précédents, on ressent la pression qui doucement s’installe à l’arrivée des premiers oraux. Bref le mois de janvier aura été le plus difficile des 10 mois de formation, selon moi.

Et bonne année 2017!!

Février 2017
Après une bonne cure de vitamine C, me voilà repartie comme sur des roulettes.
Je donne mes 1ers cours de renforcement musculaire (seule), du début à la fin, soit UNE heure !!! Les adhérents commencent à me (re)connaître et cela fait un bien fou de se rendre utile de cette manière. Je trouve cela tellement gratifiant d’apporter du bien-être, du plaisir et parfois d’aider les gens à se dépasser à aller chercher plus loin. Un métier qui me permet de leur apporter aussi de la motivation de l’énergie et surtout de la fierté ! Quand on arrive à maintenir des exercices pendant tant de secondes et à les enchaîner il y a de quoi être fier !
Et je suis moi-même fière de pouvoir aider les autres à se sentir bien ou mieux !

Mars 2017
Tic-tac, tic-tac. Le compte à rebours a commencé.
La tête dans le guidon, tu commences réellement à couper tous liens sociaux.
Et tu espères pouvoir dormir plus de 6h par nuit …
5 examens m’attendent. Tous ou presque avec un dossier à rédiger de 20 à 30 pages, un oral à soutenir, des connaissances à connaître et une partie pratique pour 4 d’entre eux. Que du bonheur !!

Avril 2017
À ce moment-là, tu as deux grosses pensées en tête.
– La 1ère : dans 3 mois quoi qu’il advienne, c’est fini ! Il te reste donc encore 3 mois à serrer les dents, à bosser comme une acharnée et après, finito !
– La 2nde : dans 26 jours, tu passes ton premier oral. La DR (Direction Régionale), c’est-à-dire la moitié de ton diplôme (ou presque). Toutes les questions de législation, toute la partie un peu « théorique relou » du diplôme mais nécessaire.
Heureusement quelques jours plus tard, tu sais que tu as validé cette 1ère partie (pénible) et tu te sens tout de suite plus légère et plus confiante.
Bon c’était juste à cet instant précis, car il me reste tout de même encore 4 oraux et à part mon dossier de musculation qui était bien avancé, tout le reste n’est fait qu’à 50%… voire moins pour certains !

Mai 2017
Le mois où j’ai tout donné !
4 épreuves, 3 dossiers à finaliser, 1 cours de freestyle LIA ou STEP à donner (moi et ma chance on a tiré au sort le LIA…), 1 cours de stretching et 1 cours de renforcement musculaire à donner dans ta structure, 1 séance de musculation à donner avec ton adhérent(e) dans ta structure et 1 dernière séance en prépa. physique (préparation d’un coureur à un marathon sur 6 mois).
En résumé : pas de vie.
Bilan des courses : je valide tous mes examens, à part en musculation où j’ai une UC à rattraper.
Pour rappel, pour réussir ton BPJEPS, il faut valider 10 Unités Capitalisables (attention, une nouvelle réforme est en cours et devrait réduire le nombre d’U.C. totales, passant de 10 à 4).
J’ai donc à la date du 26 mai validé 9 U.C. sur 10.

Juin 2017
Le 2 juin, à ce jour, je sais que j’ai validé et réussi ma dernière épreuve de musculation au rattrapage. Non sans mal à l’oral mais le principal est là. Je réalise tout doucement que l’année et quasiment terminée. Je continue mon stage qui ne s’arrête que début juillet.
Je commence à relâcher la pression et continue d’encourager et soutenir mes amis qui passent d’autres épreuves au rattrapage.
Je dois avouer que ce mois de juin aura été un mois très cool, reprenant une vie sociable, planifiant des projets durant mes week-ends (chose que je n’ai pas fait durant 10 mois) …
Tout n’est pas vraiment terminé mais le plus dur est derrière moi !

Le début d’une nouvelle vie!


J’en profite pour vous encourager si tel est votre souhait, à suivre cette formation BPJEPS, vous permettant d’obtenir un diplôme d’État certifié et de travailler légalement en club et en indépendant.

Il s’agit de sacrifices, de 10 mois difficiles mais qui vous permettront d’exercer un très beau métier. Le jeu en vaut la chandelle selon moi.

Été 2017
Début juillet, le stage se termine, tu reçois ton/tes diplôme(s) (cela dépend du nombre de mention que tu as suivi), et la nouvelle vie d’éducateur sportif s’offre à toi.
Qu’en est-il ?
J’ai la chance de pouvoir continuer à travailler au KLAY, en tant que coach sportif. J’ai même suivi une formation pour donner des cours d’AntiGravity ! (je vous en parlerai bientôt). J’ai fait pas mal de remplacements en cours co. pour faire mes armes. J’ai également donné quelques coachings. Et bien évidemment je continue de m’occuper de la team ASICSFrontRunner chaque semaine.
J’ai pris aussi du temps pour moi.
Après 10 mois sans vacances, ne comptant en tout et pour tout que 4 jours au bord de la mer, j’ai décidé d’en profiter à mon tour !
Me revoilà donc en pleine forme, pleine d’idées, pleine d’envie et pleine de projets !
Vous aurez ainsi eu un bref aperçu de mon année précédente, et j’espère ainsi avoir pu vous éclairer concernant mon absence.
Je n’abandonne pas ce blog, bien au contraire !

Je suis dès à présent coach sportif!

Alors restez connectés, plus que jamais ! Une nouvelle page professionnelle et sportive commence.

I AM BACK !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *